16 avril 2015

ATELIER MENUISERIE ! LA BANQUETTE ARRIÈRE

Pour la 150° NOTE depuis le début de ce blog, un peu de bois pour changer ... car il y a bien du bois dans une 356 ! A commencer par le dossier de la banquette arrière. Banquette qui a été recouverte de skaï noir comme le reste de la sellerie dans une ancienne vie. La couleur d'origine pour mémoire ayant disparue et nul ne sait de quelle couleur était d'ailleurs cette sellerie, même le KARDEX ayant fait chou blanc sur ce coup là !

Je commence par déshabiller l'arrière. Il n'y a pas que du bois, un peu d'oxydation ! ca manquait ...  P1140408 copie.jpg

Une des deux pattes aux extrémités permettant au dossier de basculer.

P1140405.jpg

Le coin supérieur du panneau d'isorel sur lequel reposent les bagages quand le dossier de la banquette est en position horizontale.

P1140409.jpg

L'habillage à l'arrière est déposé. 

P1140410.jpg

On continuer de déshabiller, c'est un peu la misère comme bien souvent sur ces anciennes selleries.

P1140414.jpg

L'ossature à nue : un cadre en bois renforcé par des tôles et un panneau d'isorel au milieu.

P1140508.jpg

Dessus

P1140509.jpg

Dessous

P1140510.jpg

Les pattes sont démontées

P1140517.jpg

Les tôles de renfort également.

P1140520.jpg

A croire qu'il pégnait avec les fonds de pots de peinture qu'ils avaient sous le coude chez Porsche à l'époque ... Une tôle marron, l'autre aubergine ! 

P1140522.jpg

Le cadre est démonté au niveau des parties vissées.

P1140543.jpg

Le montant de bois préalablement démonté.

P1140537.jpg

Le même morceau mais de l'autre côté.

P1140539.jpg

Détail d'usinage du cadre bois au niveau de la traverse supérieure.

P1140541.jpg

Il ne reste plus qu'à ce stade à dépointer le panneau d'isorel qui sera d'ailleurs changé car trop déformé avec le temps.

P1140540.jpg

En dépointant la tôle du cadre bois, le bord avait besoin d'un peu de planage. Un morceau de rail de chemin de fer sert d'enclume.

P1140514.jpg

Une fois microbillées, les tôles sont phosphatées et peintes en gris satiné.

P1140692.jpg

Les pattes sont également décapées et repeintes, toujours avec de la polyuréthane avec durcisseur. 

P1140688.jpg

Certaines vis sont brossées et peintes en gris métal.

P1140689.jpg

D'autres en plus mauvais comme les 2 grandes qui maintiennent le haut du cadre sont remplacées par des vis inox.

P1140697.jpg

La structure du dossier de la banquette en 8 morceaux.

P1140685.jpg

Les pattes sont revissées sur les montants en bois.

P1140693.jpg

Elles sont prêtes à être réassemblées avec le reste du cadre.

P1140696.jpg

Détail d'assemblage avec la traverse basse.

P1140699.jpg

Les montants sont collés à la colle à bois et vissés comme d'origine.

P1140705.jpg

Détail de d'assemblage d'origine par tenon et mortaise de la traverse supérieure.

P1140700.jpg

Le cadre une fois assemblé.

P1140703.jpg

Les tôles de renfort sont de nouveau mises en place avec des petites pointes galvanisées (1,8 x 20 mm)

P1140710.jpg

De l'autre côté.

P1140711.jpg

Détail d'assemblage de l'angle inférieur. Cela reste assez sommaire comme détail mais la rigidité est assurée, c'est bien là le principal.

P1140715.jpg

Un nouveau panneau d'isorel est découpé.

P1140708.jpg

Il est ensuite mis en place par des pointes qui sont retournées sur le cadre comme d'origine au même endroit.

P1140719.jpg

L'ossature du dossier de la banquette est finie de remonter. Restera ensuite tout le travail du sellier ...

P1140717.jpg

A suivre ...

06:00 Écrit par alphi dans INTERIEUR | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Je surveille la je peux ....

Écrit par : Olive | 16 avril 2015

A suivre... mais le travail réalisé est déjà remarquable, bravo ! J'attends de voir la suite

Sam

Écrit par : SAM menuisier 13 | 28 avril 2015

Les commentaires sont fermés.