25 septembre 2017

TRAVAUX D'ÉTÉ, LE MOTEUR !

Après la boite, le moteur. Le ''puissant'' 60 ch d'origine !

J'avais refait le moteur début 2000 suite à une panne sur autoroute (!) due à une fuite importante du radiateur d'huile d'origine ! Au programme il y avait eu rectification du vilo, changement de l'ensemble des coussinets (GLYCO), changement de l'arbre à came par un neuf d'origine, remise en état du kit cylindrée en 1720 cc de marque NPR (kit utilisé couramment aux US à l'époque en remplacement de l'origine), réfection des culasses, radiateur aluminium en remplacement du celui en tôle, ... et pour finir une modification qui s'est rapidement avérée être une erreur avec l'allégement du volant moteur. Le moteur était creux, avec nettement moins de couple forcément. Cela aurait été bénéfique si j'avais monté un arbre à came perfo ou encore changer les culasses mais ce n'était pas le cas.

L'auto a roulé ainsi jusqu'en 2004, date à laquelle la restauration débuta. Depuis le moteur n'a pas bougé mis à part une rotation de l'ensemble mobile de temps en temps. Les tôles moteur ont été redémontées cet été pour être préparées et peintes de nouveau en polyuréthane.

IMG_0321.jpg

Mise en apprêt des tôles moteur après un long ponçage manuel (pas mal de coins et recoins sur ce type de pièces) et préparation. Nombreuses tôles étaient tordues (turbine, tôle de devant, boites de dessous, etc ...)

IMG_0261.jpg

Peinture polyuréthane noire satinée, marque RM gamme poids lourd.

IMG_0290.jpg

Peinture gris métal pour le filtre à huile FRAM, réf. 1000 Porsche (ref. trouvée dans le nuancier il y a quelques années qui va pas trop mal). Ligne 648 de chez Salcomix en brillant direct, c'est une gamme de peinture industrielle, moins chère qu'une marque de peinture automobile ou poids lourd et tout aussi bien pour cet usage.

IMG_0266.jpg

Un fond de pot suffit largement.

IMG_0268.jpg

Filtre (de marque FRAM reconnaissable à la partie basse du filtre, il existe d'autres marques montées d'usine comme Hfiller ...) et couvercle.

IMG_0269.jpg

Tout comme le filtre à huile, les deux filtres KNETCH sont repeints dans la même teinte, en apprêt à ce moment là sur la photo :

leistriz

Même si le moteur ne sera pas redémonté (dumoins je l'espère, à voir après démarrage sur banc et essais routier) du fait qu'il a peu roulé après sa réfection, les joints facilement accessibles comme  ceux du radiateur sont changés (joints spi volant moteur et poulie également).

IMG_0323.jpg

Changement des joints d'échappement. Ici le joint avait ''brulé'' avec l'ancien échappement, certainement du à une bride d'échappement qui n'était pas alignée avec la culasse, rien d'étonnant avec la repro !

IMG_0322.jpg

Les goujons sont repassés à la filière pour un meilleur serrage.

IMG_0324.jpg

Des écrous de 8 mm en bronze, taille de clés 12mm, qui est la taille d'origine (et non 14 mm) pour une serrage plus aisée contre les tubes une fois l'échappement monté.

IMG_0326.jpg

L'avantage avec un pot d'origine, comme cet échappement de marque Leistriz, c'est que les platines en bout des tubes tombent parfaitement sur les culasses, ce qui n'est pas le cas de certains pots repro que l'on trouve aujourd'hui dans le commerce, comme ceux de chez D... !

leistriz

Remise en état cet été des carbus ZENITH 32NDIX en remplacement de la paire de 40 DRLA. Les embases ont été réalésées avec de nouveaux papillons aux diamètres. Les pipes et les tôles moteur côté bougies ont également été remplacées par de l'origine, trouvées en occasion. 

Leistriz

Les plans de joints sont repris manuellement sur un marbre pour une meilleure planéité et il y en avait besoin !

Leistriz

Un thermostat d'origine est remonté.

Leistriz

Il ressemble à s'y méprendre à ceux montés sur les cox, bus .. de chez VW mais diffère au niveau de la plage d'ouverture qui est de 23° à 34° pour une 356. Il est fixé dans le compartiment moteur à l'arrière de la turbine contrairement aux VW ou le thermostat est monté sous les cylindres. La température de fonctionnement n'étant pas la même !

A gauche un thermostat de 356 (Porsche 912 également) qui s'ouvre entre 23 et 34°, à droite un VW qui s'ouvre entre 65° et 70°. Le Porsche a plus de spires.

Leistriz

Pour ne pas se tromper, il suffit de lire la plage d'utilisation.

Leistriz

Au repos, le thermostat pour 356 mesure 30 mm

Leistriz

A 34° il doit mesurer environ 12 mm de plus comme indiqué sur le manuel d'atelier. Après passage dans le bac à ultrasons à la bonne température, il faut vite le mesurer avant qu'il ne se rétracte.

Leistriz

C'est le cas, le thermostat est fonctionnel.

Leistriz

Une fois en place à l'arrière de la turbine

Leistriz

Le volant moteur est changé par un neuf de marque SEBRO. Il a depuis été équilibré. 

leistriz

Les carbus on été envoyés chez AMS78 pour contrôles et réglages (hauteurs de cuve sur banc, bielettes pompes de reprises, changement de certains gicleurs, nouveaux pointeaux ... un travail de spécialiste comme sait le faire Olivier).

Leistriz

Les écrous de carburateurs sont des écrous de 8 mm pour clés de 12, facilitant le passage de la clé plate. On retrouve également ces écrous de tailles spéciales sur le 3° carter du bloc moteur, les autres étant pour clés de 14 mm.

Leistriz

C'est tout de suite mieux qu'un écrou de 14 ou même de 13 pour passer la clé.

leistriz

Pour le moment j'en suis là. Il reste encore à monter la bobine, un faisceau et quelques bricoles pour être au complet.

Leistriz

Prochaine étape, démarrage du moteur sur banc. 

Reste encore à fabriquer le banc ...

06:15 Écrit par alphi dans MECANIQUE, MOTEUR, REMONTAGE | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : leistriz, engine 356 |  Facebook |

04 avril 2017

ÉCHAPPEMENT TUBES DE SORTIE

Après la dernière NOTE ou il était question d'un échappement NOS trouvé aux USA, il manquait encore à l'appel les tubes de sorties pour être complet et partir avec les ''Jpipes'' pour un traitement céramique.

A défaut d'avoir trouver des tubes de sorties d'origine ou de refabrication fidèle (voir cette NOTE), un jeu de tubes spécifiques pour 356A a été commandé, non sans crainte sur la qualité en voyant la provenance ... DANSK !

Avant d'expédier le tout au traitement, un montage à blanc sur le moteur est réalisé. Effectivement c'est loin d'être ''plug and play'', cela deviendrai presque ''normal'' avec la repro !

IMG_9022.jpg

Une première mesure est faites au niveau de l'entraxe des tubes de sorties, ce qui donne 77 cm au lieu de 70 cm mesuré entre les butoirs chromés du pare-choc arrière. Les tubes sont donc à recouper ...

IMG_9025.jpg

2 coups de scie plus tard, on a gagné un peu de poids er surtout quelques cm !

IMG_9026.jpg

Maintenant que les tubes sont à la bonne longueur, un nouveau montage à blanc est réalisé en utilisant les colliers galva fournis dans le kit. Ils semblent solides mais il est par contre impossible de serrer le tube sur l'échappement. Les colliers sont trop larges et les fentes sur les tubes trop courtes. Le bon sens voudrait que les colliers ne soient pas plus large que les fentes. Pas chez Dansk, apparement !

IMG_9035.jpg

On ressort la scie métaux et on agrandit les fentes, 4 par extrémités soit 16 fentes à retoucher ...

IMG_9038.jpg

Après les longueurs de tubes qui ne vont pas, les fentes pas assez longues, c'est au tour des vis ! l'écrou se met de travers au premier serrage. Poubelle ...

IMG_9039.jpg

C'est tout de suite mieux avec une vis et un écrou adapté.

IMG_9040.jpg

Les colliers seront finalement remplacés par des colliers plus étroits en particulier contre l'échappement ou des larges ne conviennent pas.

Une fois les fentes agrandies, le serrage est enfin possible.

IMG_9041.jpg

Pour info, un collier d'origine et un collier du kit (trop large !). 

dansk, porsche 356, échappement

Avant d'emballer les pièces à traiter, je coupe au cutter les excédents d'isolant (amiante ?) qui dépasse de quelques mm sous la tôle centrale pour permettre au traitement d'être appliqué sur toutes les parties visibles.

IMG_9017.jpg

Prochaine étape, un traitement céramique sera appliqué sur l'échappement, les tubes de sortie et les 2 ''Jpipes'' trouvés NOS il ya déjà quelques temps. (voire cette NOTE)

17:29 Écrit par alphi dans MOTEUR, PIECES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dansk, porsche 356, échappement |  Facebook |

29 décembre 2015

CHAUFFAGE PORSCHE 356 ... ''NOS''

Le système de chauffage d'une 356 vu de dessous. Extrait du manuel de boite à gants. L'air provenant de la turbine de refroidissement du moteur est chauffé au contact des tubes d'échappement avant d'être envoyé dans l'habitacle. On peut difficilement faire plus simple !

extrait manuel chauffage-2.jpg

Les boites de chauffage (n° 14 et 15) vieillissent généralement mal. Les miennes n'ont pas échappé à la règle. Une réparation rapide avait été faite il y a 15 ans en changeant seulement les extrémités des tubes. Pour une restauration plus en profondeur, il faudrait dépointer les boites pour les ouvrir, les détordre, au passage changer les 2 J Tubes en ressoudant les platines de fixation aux culasses et refaire les collerettes en tôle qui sont en dentelle. Beaucoup de temps à passer ... 

Il existe bien des repros chez Dansk mais la qualité de certains (tous ?) de leurs produits étant approximative (comme les échappements d'origine de 356), je préfère passer mon tour et pour une fois ne pas acheter une pièce qui finira sur l'étagère ou sera revendue au rabais.

En attendant donc de réparer un jour les miennes, je cherchais depuis longtemps une paire d'origine en bon état. Les rares pièces à la vente d'occasion sont finalement dans le même état que les miennes voire pire, aucun intérêt ... C'est finalement une paire NOS qui a été trouvée l'année dernière et rapatriée depuis les USA. 

DSCN6809_1bd06a5c-53f2-43cc-930d-85f0091b77c2_1024x1024.jpg

Un essai sur le moteur confirme une fois de plus que rien ne remplace une pièce d'origine, cela s'ajuste parfaitement, sans forcer ! 

DSCN6813_c8ac592a-9dd1-466e-80f1-2d7e9adf8273_1024x1024.jpg

Les étiquettes d'origine Porsche encore présentes. C'est presque dommage de les monter Rigolant

DSCN6815_09024b54-16a1-4db5-ba8b-31bb81e085ad_1024x1024.jpg

Une pièce intermédiaire (N°10, nommée sur le manuel ''pot d'échappement avec clapet de chauffage'') située entre les boites de chauffage et les longerons permet de commander depuis l'habitacle l'arrivée de l'air chaud. Elles sont spécifiques aux modèles A, celles des BT5 sont plus courtes. Ce sont là encore des pièces difficiles à trouver. Les repros n'ont que le nom comme ressemblance, quoiqu'il semblerait que de nouvelles repros depuis peu aient fait leur apparition.

extrait manuel chauffage-2 copie.jpg

Je n'en avais qu'une sur deux au moment de l'achat en état d'usage. Il en aura fallu du temps là aussi pour trouver une paire d'origine en bon état ... C'est chose faite aujourd'hui avec cette paire NOS encore étiquetée, complète avec les colliers de maintien.

IMG_3015.jpg

Elles présentent quelques traces d'oxydation dues à un stockage prolongé, elles seront repeintes avant remontage. Le décapage chimique n'est pas envisageable en raison de la présence d'isolant à l'intérieur, elles seront donc microbillées.

Les extrémités sont bouchées avec du chiffon avant le microbillage.

P1140525.jpg

Après décapage ou ''Comment une pièces NOS devient en 1 étape une vulgaire pièce d'occasion'' laughing !

P1140528.jpg

Apprêt phosphatant + peinture polyuréthane

IMG_6181.jpg

On termine par la commande située dans l'habitacle. Il s'agit d'un support avec une molette qui par un système de vis sans fin, reliée à deux câbles, actionne les clapets des boites (N°10). Extrait du manuel.

 extrait manuel chauffage.jpg

La molette en bakélite d'origine est cassée au niveau de la goupille de fixation. C'est une pièce d'origine VW.

P1140424.jpg

 Une NOS la remplace. Elle est estampillée VW au fond du logement comme celle d'origine ! 

IMG_8378_(Medium).jpg

La nouvelle molette en place sur son support.

P1140425.jpg

Vue de dessous avec le mécanisme qui a été préalablement graissé. La vis sans fin est dans le tube.

P1140426.jpg

L'ensemble au complet avec les 2 câbles qui actionnent les boîtes gauche et droite.

P1140429.jpg

A suivre, le polissage de la peinture ...

06:00 Écrit par alphi dans MECANIQUE, MOTEUR, NOS, PIECES | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

14 juillet 2015

QUEL POT !!!

Une annonce m'interpelle il y a quelques jours.

LBC muffler.jpg

Rien de rare en soi vous allez me dire, c'est juste un échappement, sauf que certains détails ne trompent pas sur l'origine de la pièce ... A savoir des extrémités de forme sphérique, un entraxe au niveau des tubes de sortie plus grand que ce que l'on voit d'habitude, l'absence des 2 pattes de maintien pour les "S pipes" en sortie et aussi une couleur pas habituelle. Bref, un ensemble de choses qui me fait tout de suite penser à un échappement d'origine Porsche d'époque !!!

Il y a bien longtemps que l'on ne trouve plus d'échappement d'origine chez Porsche. Pour ce qui est des refabrications actuelles pour les modèles d'origine, il y a, à ma connaissance 2 fabricants : Dansk au Danemark et Eisenmann en Allemagne. Les échappements Dansk pour 356 sont de qualité très moyenne, que ça soit au niveau de l'alignement des brides, ce qui engendre des fuites et des pétarades à la décélération; les tuyaux sont un peu trop gros au niveau des boites de chauffage, là aussi c'est des fuites assurées.On trouve d'ailleurs de nombreux  témoignages à ce sujet comme ICI ou ICI. Il y en a d'autres ...

Un Dansk pour BT5 et après :

leistriz,porsche356registry,dansk

Dansk, a également une référence pour la période 56-59

leistriz,porsche356registry

Pour ce qui des échappement de chez Eisenmann, la qualité serait bonne mais ils ne refont pas les échappements pour la période 56-59, seulement les modèles après 1960 avec les sorties rapprochées. Dommage, un jour peu-être ...

leistriz,porsche356registry

Porsche a longtemps fait fabriquer ces échappements par Leistriz en Allemagne. Les échappements de A (56-59) sont spécifiques avec les 2 sorties plus écartées que pour les modèles après 60 et surtout il n'y a pas de patte de maintien pour les "S pipes" en sortie comme sur les modèles plus récents.

J'avais presque abandonné l'idée de trouver un échappement d'origine 56-59. Il y a bien quelques annonces "indécentes" de temps en temps sur la toile mais qui voudrait mettre 3000 $ dans un tuyau de poêle comme on peut d'ailleurs le voir sur les petites annonces du porsche356registry depuis quelques mois ... L'annonce en question Surpris Rigolant

Le carton tel que je l'ai reçu ne m'est pas étranger. C'est effectivement celui que j'avais utilisé la semaine d'avant pour emballer un échappement d'occasion pour 356 après 1960, monté d'ailleurs sur l'auto il y a 15 ans. Le monde est petit, le vendeur du pot de 356 est en fait l'acheteur de mon échappement d'occasion, il y a une semaine !!!

leistriz,porsche356registry

Un échappement qui a du servir au démarrage d'un moteur voir quelques km tout au plus. Au final, il s'agit bien d'un rare échappement d'origine Porsche période 56-59 dans un état comme neuf. Réf. 616.111.010.00

leistriz,porsche356registry

On voit bien sur cette photo qu'il n'y a pas de patte de maintien pour les ''S pipes'' en sortie, contrairement au photos des échappements cités plus haut.

leistriz,porsche356registry

Il a juste eu le temps de brunir aux extrémités, la peinture d'origine est intacte.

leistriz,porsche356registry

Vue côté culasse.

leistriz,porsche356registry

De vrais cordons de soudure avec de la tôle épaisse.

leistriz,porsche356registry

A peine déballé, je l'ai essayé sur le moteur qui attend sagement son tour sur son support. Sans surprise, l'échappement se monte parfaitement, les brides tombent correctement au niveau des culasses, les tubes sont du bon diamètre au niveau des boites de chauffage. Il n'y as pas besoin de coups de maillets pour le monter. Normal c'est de l'origine !

Les tubes d'origine en sortie d'échappement (''S pipes'') sont là encore spécifiques pour ce modèle. Les repros actuelles s'adapteraient apparemment bien mal sur un échappement d'origine, les diamètres étant un peu différents, l'étanchéité serait du coup mal assurée.

Une photo de ces "S Pipes" d'origine, photo Neil's Book. Il s'agit de demi-coquilles embouties et soudées. Cest les prochaines pièces à trouver ou à fabriquer ...

leistriz,porsche356registry

A suivre ...