22 juin 2017

DEUX RIVETS SINON RIEN

Après cette NOTE ''PLEIN PHARE'' écrite en Novembre 2013 sur une paire de phare BOSCH trouvée NOS, un petit détail manquait à l'appel pour être conforme au modèle.

Une fois n'est pas coutume, c'est du côté de l'Italie (et non des USA ou de l'Allemagne ...)  qu'un jeu de cerclage chromé NOS pour phares BOSCH a été trouvé. Il s'agit de modèles à 2 rivets.

IMG_9704.jpg

 ... per faro BOSCH !

IMG_9703.jpg

Après déballage, le chrome est comme neuf.

IMG_9705.jpg

On commence par le démontage du phare, photo du manuel d'atelier.

replacing bulb.jpg

A défaut d'être deux pour prendre la photo, une photo de la 356 en cours de remontage.

IMG_9699NB.jpg

La même non photoshopée !

IMG_9699.jpg

S'en suit, le démontage du verre en enlevant les agrafes. De nouveau une photo du manuel d'atelier.

lens replacement.jpg

Le phare monté avec le nouveau cerclage.

IMG_9710.jpg

Une fois remonté sur l'auto, photo tirée de nouveau du manuel d'atelier d'époque.

bosch 2 rivets.jpg

Presque la même mais prise dans le garage cette fois.

IMG_9713.jpg

Une photo avec le clignotant (voir cette NOTE), le butoir avant (NOTE) et le pare-choc avec sa moulure d'origine (NOTE).

IMG_9711.jpg

 Reste encore le réglage des phares à faire mais il faudra attendre encore un peu que la 356 soit sur ces roues ...

adjusting headlight.jpg

07:00 Écrit par alphi dans NOS, PIECES, REMONTAGE | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : headlight, rim, bosch, 2 rivets |  Facebook |

10 mars 2017

JAMAIS 2 SANS 3

Dans le domaine des pièces, il y a parfois des occasions à saisir, voir à resaisir ! C'est le cas de ces 2 nouvelles pièces à commencer par cet échappement pour 356A neuf d'époque.

Un 1° échappement avait été trouvé sur LBC il y a 2 ans, il était d'occasion mais dans un état proche du neuf, voir cette NOTE

Pour ce nouvel échappement, le rapatriement a été un plus compliqué que le premier. La pièce se trouvant à New York à 6000 km de là. Il fût d'abord envoyé de l'autre côté des USA à Los Angeles pour être pris en charge par l'équipe de Vintage Autohauss afin de le rapatrier par container. 3 à 4 mois plus tard, le colis est arrivé. 

Leistrizleistritz,swf,vintage-autohaus

Une fois déballé, c'est bien le bon modèle ! Un échappement pour Porsche 356A avec les 2 sorties plus écartées que pour les 356 plus récentes.

Leistriz

Et surtout de marque LEISTRITZ ce qui siginifie qualité d'origine. Il suffit d'ailleurs d'essayer de le monter sur le moteur pour s'en rendre compte immédiatement. Tout est au bon que cela soit les entraxes, les platines qui s'ajustent parfaitement sur les culasses ou les J pipes qui se montent sans difficulté. Cela peut sembler normal mais il suffit d'essayer de monter certaines repros pour comprendre que ce n'est pas le cas.

Leistriz

Le métal à l'intérieur est encore brut.

Leistriz

Devant la difficulté de trouver ce genre de pièces, un traitement céramique sera appliqué sous peu par un professionnel pour le protéger durablement dans le temps. Les J pipes trouvés également NOS l'an dernier (voir cette NOTE) seront également de la partie. A suivre ...

Une autre occasion s'est dernièrement présentée avec cette fois ci, cette rare paire NOS de clignotants SWF réf. 12627 de PORSCHE 356 montés sur les dernières AT2, année 59 uniquement et encore une partie de l'année seulement. Ils proviennent d'un vieux stock en France pour une fois. Comme quoi il y a encore des pièces intéressantes en dehors des USA ! Thanks Bruno pour le tuyau wink

leistritz,swf

Les repros de ces modèles n'existent pas, autant dire que trouver une paire NOS est rarissime.

Une autre paire NOS avait été trouvée aux USA il y a 3 ans, voire cette NOTE. Elle est aujourd'hui montée sur l'auto. Finalement ce n'est peut-être pas si rare que ça laughing, quoique ... wink ! 

06:05 Écrit par alphi dans NOS, PIECES | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : leistritz, swf, vintage-autohaus, nos |  Facebook |

02 mars 2017

AGRAFES D'ENJOLIVEURS POUR JANTES TÔLES PORSCHE 356

Après plusieurs commandes d'agrafes passées chez différents fournisseurs, aucune d'elles était vraiment satisfaisante. Suite à une annonce passée sur le porsche356registry, c'est finalement grâce à un généreux donateur de SIDNEY en AUSTRALIE que les jantes vont pouvoir retrouver les bonnes agrafes. Thank you JIM for your generosity  !

Elles sont en tout point identiques à celles d'origine à savoir la bonne longueur, le bon pliage et le petit retour de tôle de 2 mm environ qui permet au clips d'être bien positionné en fond de jante, ce qui l'empêche également de tourner. 

IMG_8728.jpg

Vue en coupe sur une jante et son agrafe; on voit bien le retour de tôle à droite de la tête du rivet.

hubcap clips

Après un léger brossage d'oxydation de surface due à toutes ces années de stockage, un phosphatant est appliquée.

IMG_8729.jpg

Pour l'occasion, un montage a spécialement été réalisé, permettant un bon maintien de la jante au moment du rivetage.

IMG_8745.jpg

Une agrafe en position avec le rivet avant de mettre la jante. L'outil sur lequel l'agrafe est positionné a été commandé ICI, il a été raccourci pour être à la bonne hauteur vis à vis des deux piges, percé et taraudé en bout pour être fixé sur la platine.

IMG_8734.jpg

La jante en place, le rivet dépasse juste de la valeur qu'il faut pour être maté.

IMG_8741.jpg

Une fois maté, le rivet a pris sa place dans le fraisage que l'on peut voir sur la photo ci-dessus. Un léger embouti sur le voile de la jante permet en complément de s'assurer que le rivet ne vienne pas en appui sur le tambour.

IMG_8738.jpg

Les 5 clips sont en place.

hubcap clips

Détail d'un clips et son rivet

hubcap clips

Essai avec un enjoliveur.

IMG_8744.jpg

Il ne reste plus qu'à refaire l'opération sur les autres jantes, ce qui va relativement vite avec cet outil. La mise en peinture et le montage des pneus s'approchent ...

Liste des NOTES déjà écrites à propos des jantes :

JANTES 4,5X15 - 1° PARTIE

JANTES 4,5X15 - 2° PARTIE

KPZ WHEEL ORIGINAL PAINT 6/59

DÉCAPAGE CHIMIQUE 

06:15 Écrit par alphi dans NOS, PIECES, REMONTAGE, ROUES | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : hubcap clips |  Facebook |

26 septembre 2016

DE NOUVELLES PIÈCES ...

De nouvelles pièces d'origine en remplacement soit de pièces de repro, soit de pièces difficilement restaurables ou tout simplement de pièces manquantes !

P1110406.jpg

Une boite à gants NOS en remplacement de la repro en fibre, voir cette ancienne NOTE.

P1140902.jpg

Glove box

P1140899.jpg

Réf. 644.552.501.01

P1140909.jpg

De la gauche vers la droite : la repro, la NOS et l'origine qui était montée sur l'auto.

P1160373.jpg

Le flocage à l'intérieur est bien conservé.

P1140915.jpg

 

Une grille de capot arrière, enfin la 3°. la 1° est trop oxydée, la 2° que j'avais trouvée en France l'an dernier était surtout belle en photos. Cette 3° dernièrement reçue vient des Pays Bas, thanks Dennis. J'espère qu'elle sera la bonne. Les grilles d'origine des modèles A (montées également sur le BT5) sont de belles pièces en alu, d'une fabrication quasi artisanale. Chaque lame est sertie sur son support et ajustée par rapport au cadre. Elles sont difficilement démontables sans risque de casse des ergots donc difficilement restaurables.

1.2.jpg

Dessous

1.4.jpg

Dessus

1.9.jpg

Un cendrier en bon état avec une belle patine. Il est reconnaissable comme pièce d'origine à la fois au bout de plastique collé sur le dessus (le motif est souvent différent entre les 356, uni, à fleurs, ...) mais aussi sur un détail de pliage de chaque côté au niveau du support chromé.

IMG_7691.jpg

Le détail de pliage, absent sur la plus part des repros.

IMG_7695.jpg

Un centre de volant en état plutôt correct mis à part le cercle chromé qui a souffert en raison de propriétaires ou mécanos qui n'ont pas compris la méthode pour les démonter sans rien endommager. Quelques fissures presque inévitables dans le plastique pour une centre de volant de cet âge là. Il devrait bien ''matcher'' avec le volant d'origine non restauré. (Voir cette NOTE). Merci à celui qui me l'a vendu wink.

Pour ceux qui veulent en démonter un, il faut s'aider d'une tige de petit diamètre (comme un tournevis) que l'on rentre dernière le volant dans 2 trous qui sont fait exprès, en poussant le centre de volant vers l'extérieur (sous réserve d'avoir au moment du dernier montage bien orienté la capsule intérieur percé de deux trous).

IMG_7653.jpg

Vue de derrière, la cosse ronde spécifique pour les embouts d'origine des faisceaux électriques des 356.

IMG_7652.jpg

Une paire de haut-parleurs. J'avais déjà acheté il y a quelques temps un exemplaire, voir cette NOTE. Je n'avais pas réussi à trouver jusque là un 2°. Là encore ces pièces sont rares à le vente en bon état au niveau du tissu et des états des membranes.

P1160378.jpg

Les membranes sont dans l'ensemble en bon état..

P1160380.jpg

Vue de face, cerclo ovale chromé avec une petite attache fragile, grillage maille carré et tissu ''acoustique''. 

P1160382.jpg

Deux relais électriques, phares et klaxons. Ils sont d'époque, de la bonne période avec là encore les cosses rondes. 

Relais de klaxon en vert, relais de phare en noir.

IMG_4621.jpg

Le relais de phare , réf. WH-8/1/St/K 6 Volt

IMG_7576.jpg

Le fournisseur de ces relais était WEHRLE. J'ai retrouvé sur le net une photo d'une boite d'époque. On y retrouve les petits logos en forme de sapin.

s-l1600-8.jpg

Le relais de phare , vue de dessus et son logo.

IMG_4618.jpg

Ce dernier a été ouvert pour une inspection plus approfondie sur l'état des éléments. Il est finalement comme neuf avec le vernis de protection.

IMG_7571.jpg

Une dernière pièce avec cet allume cigare, reconnaissable comme pièce d'origine avec encore un fois, la cosse ronde à l'arrière entourée d'une bakélite.

P1110840.jpg

C'est tout pour le moment, à suivre ... 

06:40 Écrit par alphi dans NOS, PIECES | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : glove box, wehrne, original parts |  Facebook |

18 avril 2016

MOULURES ALUMINIUM ''N.O.S.'' DE PARE-CHOCS AV & AR

Après les moulures de bas de caisse, c'est au tour des moulures de pare-chocs. Elles ont été trouvées N.O.S. aux USA il y a plus de 18 mois, à 6 mois d'intervalle. C'est un coup de chance d'avoir pu trouver l'avant et ensuite l'arrière car depuis je n'ai pas revu ce type de pièces à la vente ... Le transport est par contre assez délicat s'agissant de pièces encombrantes et fragiles qui devront parcourir 10000 km pour arriver à bon port !

Comme cela a déjà été le cas à d'autres reprises, c'est Vintage Autohauss qui s'est occupé du transport. Bien connu dans le milieu de la VW, ils opèrent en duo avec une entité à Cuzorn (Krot et son équipe) dans le Lot et Garonne et une autre entité à Stanton (Fabien et kiki) à coté de Los Angeles. Une fois les pièces expédiées en Californie chez VA USA, elles sont ensuite rapatriées en France par bateau en container. 3 mois après le colis arrive directement à la maison. Et quand ce dernier n'est pas assez renforcé comme c'était le cas avec la première moulure, ils n'hésitent pas à faire un emballage digne de ce nom. Good Job VA !

Arrivage du premier colis avec la moulure avant. 

P1140885.jpg

Elle est complète avec le jonc en caoutchouc déjà en place et les vis.

$_57-5.jpg

L'extrémité du jonc caoutchouc d'origine avec sa forme bien spécifique.

$_57-4.jpg

La moulure arrière, quant à elle, a été trouvée dans la région de la Nouvelle Angleterre au nord est des Etats Unis.

P1150618.jpg

Les parties alu sont recouvertes de scotch, j'ai bien cru à un moment ne pas pouvoir l'enlever !

P1150620.jpg

Réf. 644 505 043 00

P1150621.jpg

L'étiquette d'époque qui confirme qu'il s'agit bien d'une pièces d'origine.

P1150625.jpg

Vestige de l'étiquette qu'il va bien falloir enlever, et qui va transformer une pièce NOS en une vulgaire pièce d'occasion ! Part number, Invoice no, bin location, id number, dealer ...

vintage autohauss

Après avoir essayé de nombreux produits comme l'acétone ou encore le diluant de nettoyage, etc ... pour enlever ce satané scotch, j'ai finalement plongé la moulure quelques jours dans la poubelle de tri sélectif, remplie d'eau ... de pluie ! smile

P1150640.jpg

Le scotch se décolle tout seul, enfin presque ! Même détail de finition de l'extrémité du caoutchouc que sur l'autre moulure. 

P1150703.jpg

Malgré le scotch de protection; l'aluminium présente quelques petites rayures de stockage avec le temps. Fort heureusement, les moulures d'origine ne sont pas anodisées comme c'est le cas avec la poignée de capot avant par exemple. D'origine, elles sont polies et donc facilement restaurables, enfin si on peut parler ici de restauration ...

P1150705.jpg

Léger ponçage au papier de verre en prenant soin de ne pas endommager le jonc en caoutchouc.

P1150724.jpg

Montage à blanc sur le pare-choc, sans le joint d'embase dans un premier temps.

vintage autohauss

L'avantage des pièces d'origine c'est qu'il n'y a pas besoin de sortir le marteau ou plutôt le maillet comme pour les repros ... les moulures se montent bien du premier coup. Il ne reste plus qu'à les démonter et ajuster le caoutchouc d'embase avant de les remonter définitivement.

P1150712.jpg

Détail des caoutchoucs d'embase de chez IM. Contrairement aux caoutchoucs d'embase des moulures de bas de caisse aux dimensions inappropriées, les caoutchoucs des moulures de pare-chocs sont à la bonne taille, ni trop étroit, ni trop large. Un joint en 1 partie au lieu de 3 aurait été mieux mais les raccords se faisant derrière les butoirs, c'est acceptable smile !

vintage autohauss,bumper deco

Le raccord sous le butoir.

P1150725.jpg

Le pare-choc arrière reconnaissable aux encoches pour le passage de l'échappement.

P1150738.jpg

Il est prêt à être monté.

P1150739.jpg

Le Neil's Book aidant comme souvent, il est noté que les écrous et rondelles sont peints de la couleur de la caisse. 

vintage autohauss

Un fond de peinture Meissen Blue est préparée.

P1150728.jpg

Les écrous (de 9 mm comme d'origine) et rondelles sont peints. 

P1150730.jpg

Il reste à monter les ferrures avec les vis qui ont été commandées chez International Mercantile. (Cf cette ancienne NOTE)

P1150733.jpg

Prochaine et dernière étape sur les pare-chocs, les butoirs.

21 mars 2016

MOULURES ALUMINIUM DE BAS DE CAISSE

Extrait du manuel de boite à gants, non pas pour le cric cette fois-ci (voir cette NOTE) mais pour les moulures en aluminium de bas de caisse qui équipent d'origine les 356.                                                                               

rocker deco

Un accessoire indispensable pour protéger la carrosserie de sa 356 d'éventuels coups de portières ou de caddy quand on la laisse sur le parking du supermarché pour aller faire ses courses laughing !

Celles de l'auto au moment de l'achat avaient été remplacées par une paire de repro de piètre qualité. Trouver des origines est relativement rare à la vente, pour ne pas dire introuvable (?). Un jeu dans son jus a finalement été trouvé en Allemagne.

P1130075.jpg

L'extrémité vue de dessous d'une moulure d'origine.

P1130066.jpg

Le caoutchouc est biseauté à chaque extrémité.

P1130069.jpg

L'extrémité en alu est parfaitement arrondie et pas légèrement pointue ou ovale comme sur les repros actuelles.

P1130068.jpg

Pour comparaison, quelques photos de moulures de bas de caisse repro actuellement disponibles sur le marché. Mêmes si elles se sont améliorées ces dernières années (elles ne sont plus fendues aux extrémités comme pour les modèles BT5 et suivantes), les extrémités son toujours différentes des origines que ce soit au niveau de l'alu mais aussi des caoutchoucs. A croire qu'il n'est pas possible de faire une repro conforme ... 

P1000131.jpg

Le dessous des repros pour info.

P1000130.jpg

La moulure est vissée sur le bas de caisse au moyen de 5 vis de diamètre 6 mm avec une tête spéciale de forme carrée qui rentre dans le logement de la moulure en alu. Sur les 10 vis d'origine, 2 étaient cassées. 

Les 8 vis de retour du zingage blanc.

P1150638.jpg

Une vis dans son logement.

P1150664.jpg

Après avoir longuement cherché en vain 2 vis d'origine pour compléter le jeu, elles sont finalement refabriquées à partir de vis à métaux tête ronde bombée à collet carré (TRCC) en inox.

P1150662.jpg

YAPLUKA !

P1150663.jpg

1° étape, la tête !

P1150674.jpg

Le carré sous la tête a été supprimé pour être fileté. Il reste encore à enlever un peu de matière ...

P1150675.jpg

On s'y rapproche ...

P1150668.jpg

C'est fini, il ne reste plus qu'à couper la vis à la bonne longueur.

P1150669.jpg

Le jeu pour une baguette au complet, 3 vis d'origine zinguées blanc et 2 en inox.

P1150677.jpg

C'est autour des moulures alu d'être restaurées.

IMG_5689.jpg

Elles ont été dans un premier temps décapées chimiquement. Elle sont ensuite vissées sur un tasseau en bois pour pouvoir les poncer et les les polir sans les déformer.

IMG_5690.jpg

C'est la partie de dessous, côté route, qui est le plus abîmée.

IMG_5693.jpg

Un peu plus tard ... c'est déjà mieux mais c'est loin d'être fini.

IMG_5694.jpg

Une fois le ponçage terminé, le travail de polissage peut commencer. Ce dernier est réalisé au moyen d'une perceuse et de feutres de diamètres 100 mm que l'on trouve dans le commerce.

IMG_5695.jpg

Après polissage.

IMG_6597.jpg

Les caoutchoucs d'origine ont durcis avec le temps et sont donc trop raides pour être réutiliser sans endommager la lèvre des moulures en alu au remontage. D'origine, les extrémités sont façonnées suivant une forme bien précise.

P1150690.jpg

Vue de profil.

P1150691.jpg

Les caoutchoucs neufs proviennent de chez International Mercantile. Les dimensions sont (presque) identiques à l'origine. Un peu de surlargeur aurait été mieux, il sont tendance à avoir un peu de jeu à l'intérieur de la moulure; d'un autre côté ils sont plus facile à mettre sans endommager la lèvre en alu. Les extrémités restent à faire par contre.

P1150692.jpg

Les outils.

IMG_6609.jpg

Ebauche au cutter.

IMG_6606.jpg

Après découpe, ponçage et polissage ... A gauche l'origine d'époque, à droite la neuve. il reste à faire l'autre extrémité. La difficulté consiste à façonner le jonc à la bonne longueur. Mieux vaut le faire un plus long, cela a toujours tendance à rétrécir dans le temps.

P1150700.jpg

Perçage des bas de caisse. Ce n'est pas le moment de se tromper. Ca brille le poli lustré !

IMG_6601.jpg

Traçage des axes à 35 mm par rapport au dessus du bas de caisse.

IMG_6602.jpg

Montage du jonc en caoutchouc dans la moulure en faisant attention de ne pas marquer la lèvre en alu fine et donc fragile !

IMG_6626.jpg

IMG_6625.jpg

Pour le joint d'embase, après avoir acheté toutes les repros disponibles sur le marché ... les seules à peu près corrects proviennent de chez I.M., réf. M1. Ils ont la particularité d'être en 1 partie (3 parties soudées en réalité) et non pas en 3 parties séparées comme on peut le voir chez les autres fournisseurs. La  qualité de la soudure à chaud est pas trop mal, quoique un peu de finition sera nécessaire.

rocker deco

Un montage à blanc révèle très rapidement un problème d'ajustage entre le joint d'embase et la moulure en alu. le joint est trop large par rapport à la moulure. Les 3 flèches rouges sur l'image ci-dessous montrent le jeu entre la moulure en alu et le bord du joint. surprised

En ponçant et polissant les moulures, je les ai forcément un peu réduites mais de là à tomber 2 à 3 mm, j'ai du mal à y croire. undecided

rocker deco

Le problème resta entier jusqu'à ce que je trouve dernièrement un joint d'origine NOS encore sous blister. Réf. 559 131 00. 

rocker deco

Le joint a encore toute ses qualités au niveau souplesse après 50 ans (?) de stockage ! Etonnant ...

rocker deco

Détail de l'extrémité. Le joint d'origine PORSCHE est en 1 seule partie. Les traces blanches sont du talc de stockage qui partent facilement à l'éponge et à l'eau.

rocker deco

Le joint NOS (à droite) semble effectivement moins large que la repro (au milieu)

rocker deco

Après superposition, c'est flagrant ! 

rocker deco

35 mm pour le joint repro de chez IM.

rocker deco

33 mm pour le joint d'origine. 

rocker deco

Il s'avère que le montage du joint d'origine n'a pas été aussi simple que cela aurait dû être. La lèvre du caoutchouc étant plus petite que la repro; il a été difficile de la faire tenir en place. Après un essai de collage à la néoprène qui fût un échec donc nettoyage à l'acétone pour un montage sans colle, j'y suis finalement arrivé mais non sans mal ! 

Détail de la moulure avec le joint d'embase d'origine NOS en 1 partie.

rocker deco

N'ayant trouvé qu'un seul joint NOS, j'ai modifié le joint de chez IM pour pouvoir le monter correctement. Je l'ai coupé sur la longueur en enlevant 5 mm de matière, ce qui m'a obligé à le coller sur l'arrière de la moulure pour le monter.

rocker deco

La moulure de bas de caisse en place côté passager.

IMG_6631.jpg

Vue de près, le joint de chez IM est un peu plus gros au niveau de la lèvre.

IMG_6635.jpg

Les collages à chaud du joint d'embase en 3 parties se voient. Cela reste quand même mieux que les joints en 3 parties séparées que l'on voit souvent pour ne pas dire tout le temps !

rocker deco

Sans le NEIL'S BOOK, j'aurai certainement été tenté de centrer la baguette alu entre le cache rond à l'arrière pour sortir les barres de torsion et le devant du bas de caisse. D'origine on voit bien sur le livre que la baguette commence juste après le cache rond.

IMG_6639.jpg

C'est chose faite.

IMG_6633 copie.jpg 

A suivre, les moulures en aluminium de pare-chocs avant et arrière. Espérons que cela sera plus simple ...

06:00 Écrit par alphi dans NOS, PIECES, REMONTAGE | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : rocker deco |  Facebook |

29 décembre 2015

CHAUFFAGE PORSCHE 356 ... ''NOS''

Le système de chauffage d'une 356 vu de dessous. Extrait du manuel de boite à gants. L'air provenant de la turbine de refroidissement du moteur est chauffé au contact des tubes d'échappement avant d'être envoyé dans l'habitacle. On peut difficilement faire plus simple !

extrait manuel chauffage-2.jpg

Les boites de chauffage (n° 14 et 15) vieillissent généralement mal. Les miennes n'ont pas échappé à la règle. Une réparation rapide avait été faite il y a 15 ans en changeant seulement les extrémités des tubes. Pour une restauration plus en profondeur, il faudrait dépointer les boites pour les ouvrir, les détordre, au passage changer les 2 J Tubes en ressoudant les platines de fixation aux culasses et refaire les collerettes en tôle qui sont en dentelle. Beaucoup de temps à passer ... 

Il existe bien des repros chez Dansk mais la qualité de certains (tous ?) de leurs produits étant approximative (comme les échappements d'origine de 356), je préfère passer mon tour et pour une fois ne pas acheter une pièce qui finira sur l'étagère ou sera revendue au rabais.

En attendant donc de réparer un jour les miennes, je cherchais depuis longtemps une paire d'origine en bon état. Les rares pièces à la vente d'occasion sont finalement dans le même état que les miennes voire pire, aucun intérêt ... C'est finalement une paire NOS qui a été trouvée l'année dernière et rapatriée depuis les USA. 

DSCN6809_1bd06a5c-53f2-43cc-930d-85f0091b77c2_1024x1024.jpg

Un essai sur le moteur confirme une fois de plus que rien ne remplace une pièce d'origine, cela s'ajuste parfaitement, sans forcer ! 

DSCN6813_c8ac592a-9dd1-466e-80f1-2d7e9adf8273_1024x1024.jpg

Les étiquettes d'origine Porsche encore présentes. C'est presque dommage de les monter Rigolant

DSCN6815_09024b54-16a1-4db5-ba8b-31bb81e085ad_1024x1024.jpg

Une pièce intermédiaire (N°10, nommée sur le manuel ''pot d'échappement avec clapet de chauffage'') située entre les boites de chauffage et les longerons permet de commander depuis l'habitacle l'arrivée de l'air chaud. Elles sont spécifiques aux modèles A, celles des BT5 sont plus courtes. Ce sont là encore des pièces difficiles à trouver. Les repros n'ont que le nom comme ressemblance, quoiqu'il semblerait que de nouvelles repros depuis peu aient fait leur apparition.

extrait manuel chauffage-2 copie.jpg

Je n'en avais qu'une sur deux au moment de l'achat en état d'usage. Il en aura fallu du temps là aussi pour trouver une paire d'origine en bon état ... C'est chose faite aujourd'hui avec cette paire NOS encore étiquetée, complète avec les colliers de maintien.

IMG_3015.jpg

Elles présentent quelques traces d'oxydation dues à un stockage prolongé, elles seront repeintes avant remontage. Le décapage chimique n'est pas envisageable en raison de la présence d'isolant à l'intérieur, elles seront donc microbillées.

Les extrémités sont bouchées avec du chiffon avant le microbillage.

P1140525.jpg

Après décapage ou ''Comment une pièces NOS devient en 1 étape une vulgaire pièce d'occasion'' laughing !

P1140528.jpg

Apprêt phosphatant + peinture polyuréthane

IMG_6181.jpg

On termine par la commande située dans l'habitacle. Il s'agit d'un support avec une molette qui par un système de vis sans fin, reliée à deux câbles, actionne les clapets des boites (N°10). Extrait du manuel.

 extrait manuel chauffage.jpg

La molette en bakélite d'origine est cassée au niveau de la goupille de fixation. C'est une pièce d'origine VW.

P1140424.jpg

 Une NOS la remplace. Elle est estampillée VW au fond du logement comme celle d'origine ! 

IMG_8378_(Medium).jpg

La nouvelle molette en place sur son support.

P1140425.jpg

Vue de dessous avec le mécanisme qui a été préalablement graissé. La vis sans fin est dans le tube.

P1140426.jpg

L'ensemble au complet avec les 2 câbles qui actionnent les boîtes gauche et droite.

P1140429.jpg

A suivre, le polissage de la peinture ...

06:00 Écrit par alphi dans MECANIQUE, MOTEUR, NOS, PIECES | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

14 juillet 2015

QUEL POT !!!

Une annonce m'interpelle il y a quelques jours.

LBC muffler.jpg

Rien de rare en soi vous allez me dire, c'est juste un échappement, sauf que certains détails ne trompent pas sur l'origine de la pièce ... A savoir des extrémités de forme sphérique, un entraxe au niveau des tubes de sortie plus grand que ce que l'on voit d'habitude, l'absence des 2 pattes de maintien pour les "S pipes" en sortie et aussi une couleur pas habituelle. Bref, un ensemble de choses qui me fait tout de suite penser à un échappement d'origine Porsche d'époque !!!

Il y a bien longtemps que l'on ne trouve plus d'échappement d'origine chez Porsche. Pour ce qui est des refabrications actuelles pour les modèles d'origine, il y a, à ma connaissance 2 fabricants : Dansk au Danemark et Eisenmann en Allemagne. Les échappements Dansk pour 356 sont de qualité très moyenne, que ça soit au niveau de l'alignement des brides, ce qui engendre des fuites et des pétarades à la décélération; les tuyaux sont un peu trop gros au niveau des boites de chauffage, là aussi c'est des fuites assurées.On trouve d'ailleurs de nombreux  témoignages à ce sujet comme ICI ou ICI. Il y en a d'autres ...

Un Dansk pour BT5 et après :

leistriz,porsche356registry,dansk

Dansk, a également une référence pour la période 56-59

leistriz,porsche356registry

Pour ce qui des échappement de chez Eisenmann, la qualité serait bonne mais ils ne refont pas les échappements pour la période 56-59, seulement les modèles après 1960 avec les sorties rapprochées. Dommage, un jour peu-être ...

leistriz,porsche356registry

Porsche a longtemps fait fabriquer ces échappements par Leistriz en Allemagne. Les échappements de A (56-59) sont spécifiques avec les 2 sorties plus écartées que pour les modèles après 60 et surtout il n'y a pas de patte de maintien pour les "S pipes" en sortie comme sur les modèles plus récents.

J'avais presque abandonné l'idée de trouver un échappement d'origine 56-59. Il y a bien quelques annonces "indécentes" de temps en temps sur la toile mais qui voudrait mettre 3000 $ dans un tuyau de poêle comme on peut d'ailleurs le voir sur les petites annonces du porsche356registry depuis quelques mois ... L'annonce en question Surpris Rigolant

Le carton tel que je l'ai reçu ne m'est pas étranger. C'est effectivement celui que j'avais utilisé la semaine d'avant pour emballer un échappement d'occasion pour 356 après 1960, monté d'ailleurs sur l'auto il y a 15 ans. Le monde est petit, le vendeur du pot de 356 est en fait l'acheteur de mon échappement d'occasion, il y a une semaine !!!

leistriz,porsche356registry

Un échappement qui a du servir au démarrage d'un moteur voir quelques km tout au plus. Au final, il s'agit bien d'un rare échappement d'origine Porsche période 56-59 dans un état comme neuf. Réf. 616.111.010.00

leistriz,porsche356registry

On voit bien sur cette photo qu'il n'y a pas de patte de maintien pour les ''S pipes'' en sortie, contrairement au photos des échappements cités plus haut.

leistriz,porsche356registry

Il a juste eu le temps de brunir aux extrémités, la peinture d'origine est intacte.

leistriz,porsche356registry

Vue côté culasse.

leistriz,porsche356registry

De vrais cordons de soudure avec de la tôle épaisse.

leistriz,porsche356registry

A peine déballé, je l'ai essayé sur le moteur qui attend sagement son tour sur son support. Sans surprise, l'échappement se monte parfaitement, les brides tombent correctement au niveau des culasses, les tubes sont du bon diamètre au niveau des boites de chauffage. Il n'y as pas besoin de coups de maillets pour le monter. Normal c'est de l'origine !

Les tubes d'origine en sortie d'échappement (''S pipes'') sont là encore spécifiques pour ce modèle. Les repros actuelles s'adapteraient apparemment bien mal sur un échappement d'origine, les diamètres étant un peu différents, l'étanchéité serait du coup mal assurée.

Une photo de ces "S Pipes" d'origine, photo Neil's Book. Il s'agit de demi-coquilles embouties et soudées. Cest les prochaines pièces à trouver ou à fabriquer ...

leistriz,porsche356registry

A suivre ... 

02 juillet 2014

CLIGNOTANT AVANT ''SWF K12627''

Après une note la semaine dernière avec l'éclairage de plaque arrière HELLA, c'est au tour cette fois-ci de la marque SWF avec cette rare paire NOS de clignotants, réf. K12627.

P1120555.jpg

Sur les 356 AT2 (1958 et 1959), il y a eu 3 modèles de clignotants d'origine chez Porsche. Un article détaillé sur le porsche356registry retrace l'historique des clignotants montés sur les 356. En résumé ... pour des raisons certainement de mises aux normes, Porsche a apporté sur les premières AT2 en 1958 une modification sur les clignotants à l'avant afin qu'ils soient parallèles à la route et non orientés vers le haut comme c'était le cas jusque là. Ils ont donc au début rajouté une pièce complémentaire qui est une embase biaise fixée sous le clignotant pour pouvoir l'incliner (réf. K2665).

Par la suite cette partie biaise a été intégrée à l'embase pour ne faire qu'une seule pièce. Ils en ont profité pour changer le système de fixation du cabochon qui se monte ou se démonte sans outil. Ces derniers portent les références SWF 2665 et SWF K12627 (modèles similaires à un détail près, l'un porte l'inscription 15W, l'autre 18W).

P1120538.jpg

Les clignotants sont bien conservés. Le chrome est encore brillant sans aucune boursouflure. Le zamac vieillissant mal, le chrome a effectivement tendance a cloquer avec le temps !

 SWF

Ces clignotants contrairement aux modèles plus anciens n'ont donc pas de vis en façade. Le cabochon se fixe simplement en tournant. 3 ergots viennent se coincer dans des fentes situées sur l'embase. Ce modèle de cabochon a été utilisé jusqu'à la fin de la production des 356 ainsi que sur d'autres autos comme les Mercédes 190SL. Seul l'embase est spécifique aux 356 AT2.

Ils sont complets y compris le caoutchouc derrière la connexion. Un joint en mousse est collé en périphérie de l'embase pour assurer l'étanchéité avec le cabochon.

P1120521.jpg

Vue de l'arrière une fois le caoutchouc déposé, il s'agit bien d'une connectique pour cable avec embout rond comme il est monté sur le faisceau électrique. Il ne reste plus qu'à trouver 4 écrous de diamètre 5 mm pour clé de 9 , et non clé de 8 comme c'est le cas aujourd'hui. 

P1120502.jpg

L'embase du cabochon et les 3 ergots sont renforcés par une pièce métallique moulée dans le plastique.

P1120507.jpg

Sur le dessus, les cabochons portent la même référence que sur l'embase à savoir K12627 avec le logo SWF au milieu. Une autre référence ''A 2321'' est inscrite juste en dessous.

P1120512.jpg

Il ne reste plus qu'à les ranger soigneusement en attendant le jour du remontage . Sourire

swf

Thanks Garry, Great transaction and Great product ! Clin d'œil

06:00 Écrit par alphi dans NOS, PIECES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : swf |  Facebook |

26 mai 2014

FEUX ARRIÈRES - TÔLES DE RENFORT & DOUILLES

En complément d'une paire de feux AR ''NOS'', une autre paire d'origine pour 356A a été trouvée aux USA il y a déjà quelques temps.

P1110410.jpg

P1110411.jpg

Achetés au départ pour les tôles de renfort qui étaient manquantes sur l'auto, ils serviront également à remettre en conformité les feux NOS au niveau des porte-ampoules.

Les tôles de renfort sont bien conservées, elles se positionnent sous la carrosserie.P1110440.jpg

Elles sont encore en peinture d'origine de couleur verte. On trouve également des rouges.

P1110441.jpg 

Les douilles d'origine montées sur les feux d'occasion sont pour des embouts ronds comme déjà montés sur le faisceau électrique.

P1110412.jpg

Les feux AR NOS sont équipés de porte-ampoules plus récents (60-64). Mis à part ce détail, ils sont identiques à ceux achetés d'occasion.

P1110420.jpg

Soudées d'un point d'étain sur le corps du feux AR, les douilles sont déposées au moyen d'un fer à souder.

P1110422.jpg

P1110462.jpg

Les 4 douilles déposées.

P1110460.jpg

Les feux AR ''NOS'' sans les douilles.

P1110456.jpg

La dépose des douilles sur les feux d'occasion a été nettement moins facile que sur la paire neuve. l'oxydation empêchant les douilles de sortir ... Sur les 4 douilles, 2 avaient les ressorts cassés, un délicat démontage s'est imposé; délicat car la douille est sertie après montage des pièces intérieures.

P1110436.jpg

Une fois réparées, elles sont présentées sur les feux ''NOS'', en respectant la profondeur et l'orientation d'origine. Un petit coup de Dremel à été nécessaire pour meuler le coup de pointeau qui avait fait sur chaque douille.

P1110458.jpg

P1110459.jpg

Les douilles une fois soudées à l'étain. Un léger coup de pointeau a été refrappé.

P1110852.jpg

Fabrication d'une teinte équivalente à la peinture d'origine (aérosol de marque RM, gamme graphite). Un essai sur une tôle est réalisé avant sablage, l'essai est concluant !

IMG_4924.jpg

Microbillage des 2 tôles.

IMG_4926.jpg

Apprêt antirouille avant peinture.

IMG_4929.jpg

L'ensemble une fois remonté.

P1110849.jpg

P1110848.jpg 

05:50 Écrit par alphi dans NOS, PIECES | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |